CURATION : DANA MINOTTI
PHOTO : ROBERTO GRECO

GALERIE POLOMARCO

Espace d’exposition vivant situé au cœur de la Vieille-Ville, Galerie Polomarco propose une sélection indépendante et régulièrement renouvelée d’œuvres d’art contemporain provenant d’artistes confirmé-es comme émergent-es.

La galerie est aussi un point de rencontre, de discussions et de partage, évoluant au rythme des vernissages et événements, où convergent tous les amateurs-trices d’art, ami-es et connaissances, ainsi que d’autres enthousias.

Inscription à la newsletter

DREAM SERIES

L’exposition « Dream Series » présente quatre artistes locaux qui naviguent dans les sphères versatiles du subconscient, de la mémoire et de l’intuition. En défiant parfois les sens ou au contraire en les sollicitant, les artistes nous invitent à découvrir leurs univers intimes.

CURATION : DANA MINOTTI
PHOTO : ROBERTO GRECO

GALERIE POLOMARCO

Espace d’exposition vivant situé au cœur de la Vieille-Ville, Galerie Polomarco propose une sélection indépendante et régulièrement renouvelée d’œuvres d’art contemporain provenant d’artistes confirmé-es comme émergent-es.

La galerie est aussi un point de rencontre, de discussions et de partage, évoluant au rythme des vernissages et événements, où convergent tous les amateurs-trices d’art, ami-es et connaissances, ainsi que d’autres enthousias.

Inscription à la newsletter

DREAM SERIES

L’exposition « Dream Series » présente quatre artistes locaux qui naviguent dans les sphères versatiles du subconscient, de la mémoire et de l’intuition. En défiant parfois les sens ou au contraire en les sollicitant, les artistes nous invitent à découvrir leurs univers intimes.

ROBERTO GRECO

Roberto Greco est né à Genève en 1984. Horticulteur de profession, il obtient ses diplômes en photographie au CEPV à Vevey en 2007 et en communication visuelle à l’ECAL à Lausanne en 2010.

L’artiste d’origine italienne porte sur le monde réel un regard émerveillé qu’il traduit au travers de ses portraits et de ses natures mortes, en utilisant des métaphores et des effets oniriques flamboyants. Il utilise la lumière pour peindre un détail particulier sur son sujet et arrête le temps à un moment précis pour nous donner à contempler. Chaque scène se voit éclatée en plusieurs compositions inédites qui appuient la narration principale. Au travers de ces métaphores, Roberto Greco joue avec le symbolisme et l’iconographie classique en se les réappropriant. Et il ne lésine pas sur les détails humoristiques, voire cyniques, qui contribuent à éloigner son œuvre des stéréotypes et des références artistiques et crée son propre lexique iconographique.

La série porter sa peau reflètes des extraits de sa mémoire, des scènes où son vécu se tient face à des miroirs déformants. Ces souvenirs qui en sont, ceux que l’on se crées et ceux qui sont fantasmé.

Troubles et embuées comme le souvenir, ces images sont faites d’aspérités déguisées qui nous obligent à ralentir pour les saisir pleinement, non sans s’écorcher à leur contact.

OLIVIA MALENA VIDAL

Olivia Malena Vidal, est née à Genève en 1989, s’est formée à la Haute École d’Art et de Design de Lucerne, après un Master en traduction, puis à la Gerrit Rietveld Academie d’Amsterdam où elle obtient un Bachelor en arts visuels avec une spécialisation en photographie. Son approche artistique mêle vidéo, performance, collage, photographie, écriture et peinture dans une recherche où rêve et réalité s’entrechoquent, complices d’une perpétuelle quête de la mémoire.

L’année 2019 marque un tournant dans la pratique artistique de l’artiste, puisqu’elle réalise sa première série de peintures grand format – Scars. C’est au travers de cette deuxième série – Playful introspection – que Vidal assume entièrement son retour à la peinture sur toile avec la réalisation de 11 peintures grand format. Ici, 5 peintures extraites de la série sont pour la première fois présentées au public et marquent un pivot conscient et formel dans la pratique de l’artiste en scellant le début d’une nouvelle esthétique.

ERIC ERISTON WINARTO

Né en 1980 à Kuala Lumpur, en Malaisie, Eric Eriston Winarto est un artiste suisse basé à Genève depuis 1995. Il a obtenu son diplôme de peinture à la HEAD, en 2005.

En 2014, les cinq peintures verticales de cette série ont été rassemblées pour révéler cinq fenêtres lumineuses comme cinq monolithes futuristes, entourés de poussières d’étoiles lumineuses nous invitant vers une descente dans une mélancolie lunaire et nocturne. Une fenêtre sur son soi intérieur, représentée par la « selva oscura », thématique fondatrice de la Divine Comédie de Dante et récurrente inspiration présente dans le travail de l’artiste. La selva symbolise ici la perte du sens et le début d’une pérégrination qui se mue en itinéraire spirituel et initiatique, invitant le spectateur à percer un mystère.

La lumière comme condition de toute perception prend tout son sens dans le travail de l’artiste-peintre. Ses œuvres naissent de l’alliance de pigments fluorescents et de lumière noire. La tension entre la clarté et l’obscurité est protagoniste dans son œuvre.

ANDONI GUIRESSE

Né en France en 1985, Andoni Guiresse grandit sur la côte basque à Saint-Jean-de-Luz. Il vit et travaille actuellement près de Genève. À la suite d’un parcours de formation aux Beaux-Arts, d’expérimentation et de recherche, il crée le Minimalisme Poétique en 2014, un manifeste qui guidera l’essence de son travail dès lors.

Proche de l’esthétique japonaise, Andoni Guiresse développe une œuvre épurée, tentant par la triangulation entre le sacré, la présence et le vide, de nous rappeler à notre dimension spirituelle. A. Guiresse conçoit l’art comme un espace et un temps de respiration permettant de cultiver un rapport harmonieux à l’univers. Le Minimalisme Poétique est une invitation à se ressourcer par la contemplation, la rêverie et la méditation. Une invitation à s’inspirer d’une démarche positive au travers de l’expérience intérieure.

ROBERTO GRECO

Roberto Greco est né à Genève en 1984. Horticulteur de profession, il obtient ses diplômes en photographie au CEPV à Vevey en 2007 et en communication visuelle à l’ECAL à Lausanne en 2010.

L’artiste d’origine italienne porte sur le monde réel un regard émerveillé qu’il traduit au travers de ses portraits et de ses natures mortes, en utilisant des métaphores et des effets oniriques flamboyants. Il utilise la lumière pour peindre un détail particulier sur son sujet et arrête le temps à un moment précis pour nous donner à contempler. Chaque scène se voit éclatée en plusieurs compositions inédites qui appuient la narration principale. Au travers de ces métaphores, Roberto Greco joue avec le symbolisme et l’iconographie classique en se les réappropriant. Et il ne lésine pas sur les détails humoristiques, voire cyniques, qui contribuent à éloigner son œuvre des stéréotypes et des références artistiques et crée son propre lexique iconographique.

La série porter sa peau reflètes des extraits de sa mémoire, des scènes où son vécu se tient face à des miroirs déformants. Ces souvenirs qui en sont, ceux que l’on se crées et ceux qui sont fantasmé.

Troubles et embuées comme le souvenir, ces images sont faites d’aspérités déguisées qui nous obligent à ralentir pour les saisir pleinement, non sans s’écorcher à leur contact.

OLIVIA MALENA VIDAL

Olivia Malena Vidal, est née à Genève en 1989, s’est formée à la Haute École d’Art et de Design de Lucerne, après un Master en traduction, puis à la Gerrit Rietveld Academie d’Amsterdam où elle obtient un Bachelor en arts visuels avec une spécialisation en photographie. Son approche artistique mêle vidéo, performance, collage, photographie, écriture et peinture dans une recherche où rêve et réalité s’entrechoquent, complices d’une perpétuelle quête de la mémoire.

L’année 2019 marque un tournant dans la pratique artistique de l’artiste, puisqu’elle réalise sa première série de peintures grand format – Scars. C’est au travers de cette deuxième série – Playful introspection – que Vidal assume entièrement son retour à la peinture sur toile avec la réalisation de 11 peintures grand format. Ici, 5 peintures extraites de la série sont pour la première fois présentées au public et marquent un pivot conscient et formel dans la pratique de l’artiste en scellant le début d’une nouvelle esthétique.

ERIC ERISTON WINARTO

Né en 1980 à Kuala Lumpur, en Malaisie, Eric Eriston Winarto est un artiste suisse basé à Genève depuis 1995. Il a obtenu son diplôme de peinture à la HEAD, en 2005.

En 2014, les cinq peintures verticales de cette série ont été rassemblées pour révéler cinq fenêtres lumineuses comme cinq monolithes futuristes, entourés de poussières d’étoiles lumineuses nous invitant vers une descente dans une mélancolie lunaire et nocturne. Une fenêtre sur son soi intérieur, représentée par la « selva oscura », thématique fondatrice de la Divine Comédie de Dante et récurrente inspiration présente dans le travail de l’artiste. La selva symbolise ici la perte du sens et le début d’une pérégrination qui se mue en itinéraire spirituel et initiatique, invitant le spectateur à percer un mystère.

La lumière comme condition de toute perception prend tout son sens dans le travail de l’artiste-peintre. Ses œuvres naissent de l’alliance de pigments fluorescents et de lumière noire. La tension entre la clarté et l’obscurité est protagoniste dans son œuvre.

ANDONI GUIRESSE

Né en France en 1985, Andoni Guiresse grandit sur la côte basque à Saint-Jean-de-Luz. Il vit et travaille actuellement près de Genève. À la suite d’un parcours de formation aux Beaux-Arts, d’expérimentation et de recherche, il crée le Minimalisme Poétique en 2014, un manifeste qui guidera l’essence de son travail dès lors.

Proche de l’esthétique japonaise, Andoni Guiresse développe une œuvre épurée, tentant par la triangulation entre le sacré, la présence et le vide, de nous rappeler à notre dimension spirituelle. A. Guiresse conçoit l’art comme un espace et un temps de respiration permettant de cultiver un rapport harmonieux à l’univers. Le Minimalisme Poétique est une invitation à se ressourcer par la contemplation, la rêverie et la méditation. Une invitation à s’inspirer d’une démarche positive au travers de l’expérience intérieure.

galerie polomarco

Espace vivant d’exposition | Art contemporain
Augustin Rebetez | 08.02.2024 – 12.04.2024

Inscription à la newsletter

contact

©2023 polomarco sàrl
tous droits réservés

Retour en haut
Retour haut de page